Union Régionale UNSA BRETAGNE

Trains Intercités - L’UNSA-Ferroviaire s’oppose à une "logique purement comptable"

Retour à la rubrique   ACTUALITÉ

L’UNSA-Ferroviaire s’oppose à une "logique purement comptable de réduction du déficit d’exploitation", dont l’application placerait Intercités dans "une spirale de déclin". "Un aménagement des lignes existantes à une vitesse commerciale de 160 à 200 Km/h permettrait, pour un investissement raisonnable, des dessertes fréquentes de toutes les gares importantes, cadencées toutes les heures", avance l’UNSA. Dans ce dossier , elle avait déjà fait remarquer au sujet du déficit d’exploitation annuel qu’à ce jour, "la SNCF paye deux taxes (la TREF et la CST) qui couvrent 94% de la contribution de l’Etat pour compenser le déficit d’exploitation, avec une contribution symbolique des sociétés autoroutières".

Le syndicat met aussi en garde contre des pertes d’emplois de conducteurs et de contrôleurs dans les trains, dans les gares et dans les activités d’entretien et de maintenance. Et en aval, "il y aurait aussi des destructions d’emplois dans les territoires irrigués aujourd’hui par les trains Intercités et dans l’industrie ferroviaire".


page précédente   haut de la page

Union Régionale UNSA BRETAGNE
189 rue de Châtillon - BP 50138 - 35201 RENNES Cedex


mentions légales

Contact (secrétaire général) 06.89.89.13.41
ur-bretagne@unsa.org --- Contacter l’U.R.

Site réalisé avec SPIP 3.0.17

Adaptation des squelettes : UR-Bretagne (M.M. 04/2015)
Contacter l’Administrateur du site en cas de dysfonctionnement.

Visiteurs connectés : 1